· 04.10.2023

Chez ANSAM, les animaux sont les bienvenus au bureau : entretien avec Michaël Charton et son fidèle compagnon Shadow

Dans les couloirs d'ANSAM, il n'est pas rare de croiser des animaux de compagnie qui ajoutent une touche d'originalité et de convivialité à notre environnement de travail. Parmi eux, Shadow, le fidèle chien de Michaël Charton, Apprentice Service Desk Technician. Michaël nous en dit plus sur les bénéfices d'avoir son animal à ses côtés en milieu professionnel. 

Quel est ton parcours professionnel ?

Ayant des difficultés d’apprentissage, je me suis d’abord dirigé vers un métier manuel : celui de pâtissier-confiseur. Suite à une allergie à la farine, j’ai dû me réorienter. Grâce à l’ORIF, j’ai pu découvrir le monde de l’informatique et cela fait maintenant 3 ans que j’ai intégré l’EPSIC de Lausanne. Dans le cadre de cette formation en tant qu’opérateur informatique je suis en apprentissage au rythme de 4 jours par semaine en entreprise. Après plusieurs apprentissages, l’ORIF a activé son partenariat avec ANSAM pour me placer au sein du groupe. L’équipe a été satisfaite de mon travail et a validé la prise en charge de ma formation.

 

Peux-tu nous en dire plus sur tes difficultés d’apprentissage ?

Depuis mon enfance, je suis atteint de dyslexie ce qui impacte ma capacité à lire, écrire et orthographier de manière fluide et précise. Dans cette mesure, j’ai été beaucoup mis de côté et rabaissé dans ma scolarité ce qui n’a pas facilité mon intégration sociale. En raison de ces difficultés et de cet isolement, ma confiance en moi a été impactée et j’ai du mal à aller vers les autres.

 

Dis-nous en plus sur Shadow.

Shadow est un malinois de 2 ans. Je l’ai adopté lorsqu’il avait 3 mois. En dehors de mon emploi en tant qu'apprenti, j'ai également une passion pour l'éducation canine que je pratique en tant que loisir. Shadow est donc entrainé à l’obéissance et il passe régulièrement des concours avec des juges. Nous avions même débuté ensemble le parcours de chien de sauvetage, mais cette formation complémentaire s’est avérée très chronophage.

 

Pourquoi est-ce que tu as choisi d’adopter un chien ?

Sur les conseils de ma psychothérapeute, j’ai pris un premier chien il y a trois ans. Cette décision a bouleversé ma vie puisque j’ai créé un lien très fort avec ce chien. Grâce à son adoption, j’ai fait d’énormes progrès d’un point de vue social. Dans l’objectif de me professionnaliser au métier d’éducateur canin, j’ai donc eu la volonté de prendre un deuxième chien, Shadow. Malheureusement, mon premier chien est décédé subitement, ce qui a eu un impact conséquent sur ma santé mentale et a entrainé un burn-out il y a maintenant plus d’un an.

 

Que penses-tu de la possibilité d'amener ton chien au travail ?

Pour moi, cette possibilité a bouleversé ma manière de travailler. En effet, après mon burn-out, j’étais très stressé à l’idée de reprendre mon poste chez ANSAM. L’équipe RH, particulièrement à l’écoute de ma situation, m’a évoqué cette possibilité. À l’époque, Shadow n’avait que quelques mois. Ça m’est apparu comme idéal puisqu’il était compliqué de le laisser seul. J’ai donc repris le travail avec cette nouvelle configuration et rapidement je me suis senti plus à l’aise et j’ai surmonté le cap de mon choc émotionnel lié au décès de mon premier chien.

 

D’après toi, quels sont les avantages d’amener son animal de compagnie ?

Pour moi, Shadow est un véritable catalyseur social. Par nature, je suis assez réservé ce qui n’est évidemment pas son cas. Il va vers les gens, ce qui me force à m’ouvrir davantage. De plus, en termes d’organisation, cette possibilité est vraiment source de sérénité. Je n’ai pas à me préoccuper de ce que fait mon chien en mon absence et je suis donc plus productif dans mon travail.

 

As-tu vu des freins à la mise en place de ce mode de travail ?

Non, la mise en place a été très simple suite à un entretien avec l'équipe RH pendant mon burn-out. Les ressources humaines se sont simplement chargée d’annoncer l’arrivée de ce nouveau collaborateur au profil particulier. À l’époque Shadow était un chiot de quatre mois donc il était moins impressionnant qu'aujourd’hui. Certains collègues, qui avaient peur au début, ont pu apprivoiser son caractère au fil du temps et sont désormais plus confiants.

 

Est-ce que Shadow est parfois dérangeant au travail ?

Forcément il est difficile pour lui de rester en place toute une journée par conséquent il bouge beaucoup ce qui peut distraire. Néanmoins, c’est un chien calme qui n’aboie jamais. Je n’ai pas l’impression que ça dérange mes collègues, au contraire. C’est plutôt eux qui vont à sa rencontre pour interagir avec lui que l’inverse.

 

Est-ce que tu as une anecdote amusante sur Shadow au travail ?

C’est assez drôle, car c’est un chien doté d’une très grande intelligence. Il a rapidement compris qui donnait des friandises. À chaque fois qu’il monte et descend les étages, il fait son petit tour des personnes triées sur le volet. C’est son rituel et moi ça me permet d’aller dire bonjour à tout le monde.

Nos dernières news

ANSAM s'associe au Montreux Jazz Festival en tant qu’Atypical Partner pour l'Édition 2024

ANSAM s'associe au Montreux Jazz Festival en tant qu’Atypical Partner pour l'Édition 2024

ANSAM, prestataire en informatique de renom en Suisse romande, est ravi d'annoncer sa présence au Montreux Jazz Festival en tant qu’Atypical Partner pour son édition 2024.
18.03.2024
La représentation féminine dans le secteur de l'IT

La représentation féminine dans le secteur de l'IT

À l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes, nous profitons de cette opportunité pour examiner la représentation féminine dans notre secteur à travers quelques chiffres clés.
08.03.2024
Webinaire Power BI

Webinaire Power BI

Dans un monde où les données sont de plus en plus complexes et disparates, Microsoft Power BI émerge comme un outil essentiel. Chez Filaos - membre du groupe ANSAM - nous comprenons que la transition vers une approche basée sur les données, data-driven, est cruciale pour votre entreprise.
21.02.2024